Catégories
L'ECHO Magazine

Aimer ce que l’on fait

Depuis trois ans, je prends plaisir à traverser le Lac de Joux à la nage dans sa longueur, soit près de 10 km. Cette année, j’avais l’objectif de faire l’aller et le retour. Quand je nage ainsi sur de longues distances, j’entre dans un état méditatif, presque hypnotique. Je me suis entraînée dans des lacs très froids des Grisons. Un jour, alors que je traversais le Lac de Sils, le vent s’est levé avec de grosses vagues. Le lac était très noir et j’ai vraiment eu très peur … peur de ne pas y arriver, peur de me noyer et de surcroît dans cette ambiance très sombre. J’ai dû aller puiser au fond de moi les ressources nécessaires et lâcher prise pour encore être plus dans le moment présent.

Là, dans le Lac de Sils démonté, c’est cet amour que j’appelle pour retrouver la force et le courage pour continuer. Si ma vie doit s’arrêter là, c’est ok. Mais tant que je suis vivante, je continue tout en nageant. Après un temps qui m’a paru interminable, je vois mon compagnon et ma fille sur la berge de l’autre côté. Ma fille est en combinaison, prête à me rejoindre ! Je ne lui parle pas de ma peur et nous faisons le dernier kilomètre ensemble pour atteindre le bout du lac à l’autre extrémité et dans la joie de ces retrouvailles mère-fille. J’ai fait une pause de deux jours avant de retourner nager car encore sous le choc de ma peur.

Dans ma vie professionnelle, c’est similaire. J’aime ce que je fais, à savoir donner des formations et du coaching pour la prise de parole en public et le storytelling ainsi que de me mettre en danger sur scène. Cette appellation est presque une excuse pour travailler plus en profondeur avec l’humain, lui faire travailler ses peurs et lui faire dépasser ses limites. D’ailleurs la peur de la prise de parole en public est la peur la plus partagée des humains avec celle de la mort … et elles sont parentes !

J’aime quand les gens accompagnés découvrent de nouvelles facettes de leur personnalité ou de nouvelles perspectives pour leur vie professionnelle ou privée … tout en s’amusant. Nous tentons d’éliminer les choses que nous faisons pour de mauvaises raisons et remettons au centre les activités que nous faisons avec et par amour. Car faire ce que l’on fait par amour, telle est la clé …