Catégories
L'ECHO Magazine

La thématique très actuelle de l’inclusion ne s’arrête pas aux genres

Maintenant que les événements reprennent tranquillement, j’ai le plaisir d’intervenir à une conférence autour de la thématique de l’inclusion. Cette notion de l’inclusion est très tendance et est présente partout que ce soit en entreprise, en politique ou dans le monde associatif. Je participe même à un programme d’une fondation visant de très jeunes femmes pour renforcer le leadership au féminin.

Cependant, réduire la notion d’inclusion à des alternatives comme les genres, la couleur de peau, l’attirance, la maladie ou le handicap n’est pas très productif. Dès que nous sommes bloqués dans une véritable alternative, c’est-à-dire où il n’y a que deux choix, je « buggue » et je me bloque car c’est très pauvre en énergie et je vais chercher l’échappatoire en prenant de l’altitude par rapport à la thématique pour avoir une vue d’ensemble plus large. Justement vouloir travailler en entreprise ou dans le monde associatif sur une culture plus inclusive part d’une bonne intention. Ce n’est pas suffisant pour autant. Dans notre société, nous rencontrons beaucoup de « slashers », des personnes qui exercent simultanément plusieurs professions et qui ont des talents très variés ou des envies beaucoup plus larges que les étiquettes professionnelles qui leur sont collées. Dès lors, il me semble judicieux et impératif d’inclure toutes les facettes de l’Humain. Cela passe par un état des lieux des compétences et talents à disposition ainsi que des potentiels de chaque individu.

Cela nécessite aussi que les personnes osent laisser transparaître plus de personnalité, plus d’émotions et s’ouvrent sur un plan plus personnel. Cependant il est nécessaire de différencier ce qui est privé ou intime, de ce qui est personnel. Partager avec nos collègues, clients ou partenaires nos passions, nos émotions et nos ressentis, les valeurs qui nous tiennent à cœur ou encore les causes pour lesquelles nous œuvrons ou pour lesquelles nous nous sentons appelés permet de se livrer plus. Osez même afficher nos émotions dans notre quotidien professionnel sert à ce même but.

J’ai toujours eu de la peine à rentrer dans une seule case. Et c’est là où j’ai pu exercer en même temps mes différentes aspirations et que j’ai pu réaliser cette inclusion, c’est là que j’ai développé tout mon potentiel. L’inclusion est donc une notion beaucoup plus large que les alternatives usuellement proposées. C’est l’intégration de toutes les individualités qui permet plus de potentiel et un plus grand épanouissement personnel.

C’est ce que l’on pourrait nommer « l’inclusion à large spectre ». Cela apportera aussi plus de vivant et plus de joie à ce monde, pour vivre et créer … et s’épanouir !

  • Toujours plus haut

    L’été, c’est la saison des vacances et du ressourcement. Pour moi, c’est la montagne avec son air pur, les plongeaons dans les lacs très froids et les marches. Un lundi matin, dans les Alpes valaisannes, je me réveille à 4 heures du matin. Je me trouve au pied d’une montagne qui serait un joli défi […]

  • La nature et la musique sont essentielles dans la vie

    Un jour lorsque j’étais encore enfant, j’ai entendu une interview de Michael Jackson à la radio. Mon cœur innocent d’enfant avait été alors très choqué car il affirmait ne pas aimer manger et se nourrir que pour survivre. Je ressentais une énorme tristesse pour lui … sa tristesse. Je rêvais alors de le convier secrètement […]

  • Notre langue maternelle, notre patrie

    « Merci und uf viderluege im schöne Vallée de Joux » c’est ainsi que j’ai clôturé la conférence intitulée « Dégustation de son » un jeudi soir à Zoug pour dire « Merci et au plaisir de vous revoir dans la belle Vallée de Joux ». Mon compagnon qui était dans la salle, vient vers […]