Catégories
AGEFI

L’herbe est toujours plus verte chez le voisin

Lors de la création de notre entreprise il y a quinze ans, nous partagions nos locaux avec un autre entrepreneur dans le bois. À ce moment-là, ce menuisier s’est lancé lui aussi corps et âme avec un nouveau produit de manière innovante à côté des fenêtres qu’il fabriquait et qu’il installait. Il avait réussi à faire tout un business sur le merchandising autour de ses produits. Et en même temps, il captait pas mal de journalistes pour des articles prestigieux. Il personnalisait ses produits de manière très fun et tendance avec des artistes. Cela me motivait moi aussi et en même temps, je l’enviais.

À notre tour aussi de rencontrer des succès sur nos créations notamment nos guitares et de faire venir de prestigieuses productions télé dont notamment RTS Passe-moi les jumelles ou la célèbre émission Des racines et des ailes de France 3. À l’époque, je regardais tout et uniquement ce qu’il faisait mieux que nous. J’avais de la peine valoriser ou à célébrer ce que nous faisions à notre manière. Des années plus tard, il m’avait avoué qu’il trouvait super ce que nous faisions et qu’il nous enviait. Quelle ironie du sort ! J’ai repensé très souvent à cet exemple et à chaque fois que j’admire une société ou un entrepreneur tout particulièrement, j’essaye également d’intégrer tous les aspects sans être biaisée par trop de lumière sur une gloire. On ne voit souvent que la face dorée de la médaille.

D’ailleurs j’ai rencontré de nombreuses personnes qui nous félicitait pour telle ou telle chose dont des entrepreneurs et même si j’observe de l’admiration dans leurs yeux, je ne voyais pas vraiment pourquoi …

Dans le même temps, j’ai aussi rencontré beaucoup de patrons très fiers de ce qu’ils faisaient et comment ils le faisaient. Mais je n’arrivais pas à observer chez eux une capacité de remise en question. Dans ces cas-là, la capacité d’écoute faisait souvent défaut. Les capacités d’observation et d’écoute ainsi que de remise en question sont essentielles à notre survie surtout dans ce monde où tout bouge très vite. Mais pas trop non plus. Il faut savoir bien doser. Avec une structure très légère, il peut être très facile de bouger de stratégie ou de changer de cap. Mais attention à ne pas le faire trop brusquement, ni trop fréquemment.

Il est important de garder cette capacité à célébrer chaque victoire. Au début, un petit article par mois dans un quotidien nous rendait heureux. Et ensuite, trois gros articles en moins d’une semaine, cela passait presque inaperçu.

En côtoyant beaucoup d’entrepreneurs, nous nous rendons compte que les uns et les autres envient telle ou telle réussite. Mais à y regarder de plus près, à quel coût ? Est-ce que cela les met vraiment à l’abri des problématiques récurrentes principalement liées à l’acquisition de clients, à la sortie de bons produits qualitatifs, du paiement des salaires et des créanciers ainsi que de l’incessante question du recouvrement ?

Prenons donc le temps de célébrer nos réussites, même les plus infimes, ainsi que celles des autres. Parlons entre nous, échangeons, osons dire tout haut ce que la majorité pensent tout bas et entraidons-nous.

Dans le fond, l’herbe n’est pas plus verte chez le voisin mais nous pouvons la cultiver et en prendre soin comme de la nôtre …

  • L’accueil des clients fait partie intégrante du produit

    La phrase « Alors, c’est dur avec ce Corona, hein ?! » est devenue la phrase d’entrée en matière à chaque rencontre clients ou entrepreneuriale depuis cette pandémie mondiale. Elle remplace le bon vieux joyeux : « Alors prêts à faire du business ensemble ?! » En raison de toutes ces restrictions, nous en oublions […]

  • Comment rendre vos visioconférences plus attirantes ?

    Un jeudi soir, je « subis » la nième visioconférence de la semaine. Même si le sujet est très intéressant, j’ai de la peine à me concentrer, je m’impatiente en lisant au travers des slides présentées sans vraiment écouter l’orateur et je décroche très vite. Alors comment faire pour capter l’attention de votre public en […]

  • Le plus grand luxe de nos jours …

    Il y a un mois, j’ai eu le plaisir de visiter le nouveau musée Audemars Piguet. Il y était exposé une vieille mallette qui était celle d’un des fondateurs dans laquelle il emmenait ses montres à Genève pour les présenter et les vendre aux marchés internationaux après de longs hivers enneigés. À l’époque, ils adoraient […]